XXXX
XX

 
XX

 

 

L'histoire de Jean Laborde :

 




XXXX

 


 

 

 

 



 

 







 


 

Son Enseignement :




 

"Ce que Jean Laborde enseigna aux Malgaches entre "1831 et 1857" :


 

 

 Fusils et tout ce qui s'y rapporte


 Poudre blanche pour les capsules


 Capsules


 Grand fourneau pour traiter le minerai de fer (haut-fourneau)


 Fourneaux pour fondre le fer


 Fourneaux pour fondre le cuivre


 Fourneaux pour faire l'acier

 





 

 Ciment (chaux durcissant sous l'eau)


 Charbon de bois d'excellente qualité


 Acide sulfurique et acide nitrique


 Peinture noire au noir animal


 Peinture bleue avec l'indigo


 Bleu d'azur pour le linge


 Couleur rouge extraite du rocou


 Savon blanc


 Savon brun


 Sulfate de fer (pour la couleur rouge et l'encre)


 Sel de bois ou potasse


 Potasse caustique (sel de bois fort) pour médicament


 Sulfate de potasse (médicament)


 Cuves pour tanner les peaux


 Poudre pour fusée à la Congrève


 Congrèves de différentes espèces.





 Il apprit aux soldats à s'en servir en les exerçant à les lancer contre des villages construits dans ce but






 Trois grands soufflets de forge mus par l'eau


 Sucres divers


 Sucre en pain


 Sucre blanc, rouge, bleu, sucre candi


 Briques et tuiles diverses pour toiture


 Il cultiva la vigne et fit 3 barriques de vin


 Cire à cacheter rouge pour correspondance. Ceux qui travaillèrent à fabriquer cette cire furent promus par 8 honneurs





 Paratonnerre


 Aqueducs venant d'Ambohimalaza et d'Ambohibe pour conduire l'eau au palais de la Reine.



 

 Machine pour actionner la soufflerie ou machine à pistons


 Machine à broyer le minerai de fer et de chaux


 Machine à laver le minerai


 Machine à percer les canons


 Machine à couper la tête des canons


 Machine pour fabriquer le papier


 Machines nombreuses pour étirer la soie


 Machine pour la filer


 Machine pour écraser et presser la canne à sucre


 Marteau pilon.


 

 Maçons 400


 Forgerons 200


 Menuisiers 120



 

 une espèce venant de Normandie,


 une venant de Bretagne.


 

 Canons en fonte


 Bombes


 Grenades


 Marmites en fonte de petite taille


 Canons en cuivre


 Mortiers pour lancer des bombes


 Four à fabriquer le verre (commencé à faire)





 Verre


 Four à faïence


 Poteries et assiettes


 Sabres et épées


 Soie et machines pour l'étirer et la filer


 Four à chaux


 Ciment (chaux durcissant sous l'eau)


 Charbon de bois d'excellente qualité


 Acide sulfurique et acide nitrique


 Peinture noire au noir animal


 Peinture bleue avec l'indigo


 Bleu d'azur pour le linge


 Couleur rouge extraite du rocou


 Savon blanc


 Savon brun


 Sulfate de fer (pour la couleur rouge et l'encre)


 Sel de bois ou potasse


 Potasse caustique (sel de bois fort) pour médicament


 Sulfate de potasse (médicament)


 Cuves pour tanner les peaux


 Poudre pour fusée à la Congrève


 Congrèves de différentes espèces.


 








 Il apprit aux soldats à s'en servir en les exerçant à les lancer contre des villages construits dans ce but



 Trois grands soufflets de forge mus par l'eau


 Sucres divers


 Sucre en pain


 Sucre blanc, rouge, bleu, sucre candi


 Briques et tuiles diverses pour toiture


 Il cultiva la vigne et fit 3 barriques de vin


 Cire à cacheter rouge pour correspondance. Ceux qui travaillèrent à fabriquer cette cire furent promus 8 honneurs




 Paratonnerre


 Aqueducs venant d'Ambohimalaza et d'Ambohibe pour conduire l'eau au palais de la Reine.








 

Canon 









 

Canon











 

Et voici la liste des machines qu'il fit :




 

  Machine pour actionner la soufflerie ou machine à pistons


 Machine à broyer le minerai de fer et de chaux


 Machine à laver le minerai


 Machine à percer les canons


 Machine à couper la tête des canons


 Machine pour fabriquer le papier


 Machines nombreuses pour étirer la soie


 Machine pour la filer


 Machine pour écraser et presser la canne à sucre


 Marteau pilon.





 




 

Jean Laborde construisit le palais de la Reine ainsi que sa maison de Mahazoarivo.

 
 

 


 

Et le nombre de travailleurs qu'il instruisit est le suivant :


 

 

 Maçons 400


 Forgerons 200


 Menuisiers 120 


 

 



 

Il apprit à trier les minerais de fer et de cuivre, à choisir les bois et la terre à poterie.




 

Il dressa beaucoup de boeufs qui travaillaient la terre et transportaient le charbon venu de la forêt. 





 

Il éleva les antilopes de la reine à côté de Mantasoa.



 

 





 

Il importa en Imerina 2 espèces de boeufs sans bosse :

 

 

 une espèce venant de Normandie,


 une venant de Bretagne.






 

Il importa aussi des moutons merinos qui donnent la laine plus fine, il en importa également d'autres espèces venues d'Egypte.





 

Il importa aussi de très nombreux arbres fruitiers.






 

Il introduisit la vanille, fruit parfumé très cher, ainsi que l'arrow-root, espèce de tubercule donnant une fécule excellente pour les malades et ceux qui sont convalescents.
 




 

La liste de tout ce qu'entreprena Jean Laborde à Madagascar n'est pas exhaustive..

 

 

 






 

Quelques photos :

 


 

Voici une autre maison de Jean LABORDE :

 




 

à Tananarive ...

 

 




 

 

 
 

 






 

Jean LABORDE (1803-1878) y vécut.

 
 

 

Lors de l'exil de Jean LABORDE (de 1857 à 1861) ordonné par la Reine RANAVALONA Ière à la suite du coup d'état manqué de 1857, sa résidence fut brûlée.




 

 

A son retour, la maison fut reconstruite à l'identique vers 1862.




Depuis, elle a subit de nombreuses transformations, dont la dernière date de 1985, exécutée par la Coopération française, propriétaire actuelle de la propriété.

 





 

Elle héberge désormais des organismes dépendant de l'Ambassade de France :





- Une partie de la Délégation Générale de l'Alliance française d'Antananarivo, la radio Alliance FM, ainsi que le "Centre de Ressources des Ecoles du Réseau AEFE à Madagascar" ;  destiné à mettre à disposition des ouvrages auprès de professeurs.



 

 

L'AEFE signifie : "Association pour l'Enseignement du Français à l'Etranger".

 








 

 
 

Oeuvres et constructions de Jean Laborde :

 

 

 

Voici la fameuse maison de Jean Laborde, situé à Mantasoa :

 

 



 

La maison de Jean Laborde

 









 








 
 

 

 



 

 

La maison de Jean Laborde

 

 






 

Portrait "Jean Laborde" dans sa maison de Mantasoa







 
 

 

La fonderie construite par l'architecte : Jean Laborde (le haut fourneau)

 



 

 
 

 

Le haut fourneau

 

 






 








 

 

Le four à cimenter

 

 




 

 

 Voici le tombeau de Jean Laborde à Mantasoa (construit par lui-même)

 

 

  


 

   

 

La résidence de repos de la reine, construite par Jean Laborde (à Ambohimanga)

 

 









http://mesracinesdemadagascar.boosterblog.com



xx

 
xx


xxTrafic Booster xx
 

 

xxxx

xx

 

Découvrez la playlist Ma musique preferee avec Richard Clayderman
xx


xx

hotel xxxx
hotel xx         
  

      xx              

hotel xx
location
xx


 

 


Afficher la suite de cette page






Créé avec Créer un site
Créer un site