xxxx
xx

 
xx

 




xxxx





 

Ce qu'il faut retenir de L'Histoire de Madagascar :

   


 

 

 



 

 

Petit récapitulatif de l'histoire de Madagascar :

 





Chronologie :

 


 

  • Il y a 160 millions d’années – Madagascar est né en se séparant du continent africain.

 





 

  • Il y a 80 millions d‘années- Madagascar se sépare de l’Inde. 

 






 

  • Vers - 2000 BP – Madagascar est occupé par des Indonésiens  ou des peuples de descendants métis africano-indonésiens.

 
 








 

  • 800-900 AD – Des marchands arabes commencent à commercer le long de la côte Nord.

 

 





 

  • 1200 AD – Les Hauts Plateaux centraux sont occupés.

 




 

 

 

  • 10 août 1500 – Le capitaine portugais Diego Dias devient le premier Européen à débarquer à Madagascar après s’être engagé dans une course vers l’Inde.




  • Il nomma l’île St. Lawrence. 

 

 





 

 

  • 1500s – Portugais, Français, Allemands, et Anglais tentent d’établir des installations commerciales qui échouent à cause des conditions hostiles et des redoutables Malgaches locaux.

 




 

 
 

  • Fin du 17e s.-début du 18e s. – Des pirates règnent sur la côte Est de l’île

 





 

 

  • 18e s. – Les Sakalava de la côte Ouest établissent le premier royaume, qui s’étend de Tuléar dans le Sud à Diego Suarez dans le Nord.

 

 





 

  • 18e s. – Les Français French tentent d’établir des positions militaires sur la côte Est mais, au début du 19e s., le seul comptoir dont ils pouvaient se réclamer était l’île Ste Marie.

 

 




 

  • 1810-1828 – Radama Ier, un roi merina qui bénéficie de l’aide des Britanniques, unifie la majorité du pays libéré du royaume des Sakalava dans l’Ouest et le Sud. 




  • Radama ouvre le pays aux missionnaires anglais qui répandent le christianisme dans toute l’île et transcrivent le malgache en un langage écrit.




  • Sous son règne, une mini révolution industrielle apporte l’industrie dans l’île.

 




 

 


  • 1828-1861 – Radama Ier est succédé par sa veuve Ranavalona Ière, qui terrorise le pays pendant 33 ans, en persécutant les Chrétiens, expulsant les étrangers, exécutant les rivaux politiques, et ranimant la coutume de tuer des bébés lors des jours de malchance.

 



 

 



  • 1846 – Les forces françaises et anglaises combinées attaquent Tamatave mais échouent dans leur progression.


  • Le fils de Ranavalona Ière, Radama II, renoue le contact avec le monde extérieur et met fin à la persécution des Chrétiens.

 

 



 

 

  • 1863 – Radama II est assassiné.

 

 





 

  • 1865 et 1868 – Des traités sont signés avec l’Angleterre et la France

 

 




 

 

  • 1883-1885 – La Guerre franco-malgache se résout le 17 décembre 1885 par un accord de paix qui donne à la France une plus large influence sur les affaires de Madagascar.

 

 




 

 

  • 1890 – Les Britanniques reconnaissent le protectorat français sur Madagascar en échange de concessions à Zanzibar.

 






 

 

  • Décembre 1894 – La France envahit Madagascar et prend la capitale Tana le 1er octobre 1895.  




  • La France perd seulement 20 hommes dans la bataille pendant la campagne mais plus de 6 000 de maladie.

 

 



 

 
 

  • 1896 – La France annexe Madagascar comme colonie puis unifie le pays sous un gouvernement unique.

 

 



 

 

  • 1918 – Le premier de nombreux soulèvements contre le régime français

 

 







 

Mai 1942 : Deux ans après la débâcle française face à l'armée allemande, les Britanniques, craignant que le Japon ne s'empare de Madagascar ; alors aux mains du gouvernement de Vichy, envoient dans l'île un corps expéditionnaire.

 

 







 

1943 : La Grande-Bretagne remet le contrôle de l'île au gouvernement de la France libre.




 

La période d'après-guerre est marquée par la reprise de l'agitation nationaliste.

 








 


1946 : Madagascar obtient le statut de territoire français d'outre-mer et est dotée d'une assemblée élue, aux pouvoirs limités.

 

 







 

Mars 1947 : Les nationalistes organisent un soulèvement armé dans la région orientale.

 



 

La rébellion n'est réduite qu'au mois d'août, et la répression fait près de 50 000 morts.

 



 

Le gouvernement colonial multiplie dès lors les efforts pour améliorer l'économie, développant le réseau routier et exploitant plus méthodiquement les gisements de charbon.

 



 

Toutes les tentatives de réformes politiques se brisent en revanche sur les intérêts coloniaux.

 









 

Durant les années 1950 : L'autonomie de l'île est renforcée.

 








 


1958 : La Constitution de la Vème République française est approuvée par 78 % de l'électorat malgache et Madagascar devient une république autonome dans le cadre de la Communauté française.

 


 

Philibert Tsiranana, chef du Parti social démocrate, en devint le président.

 


 

 




 


26 juin 1960 : Le pays accède à l'indépendance tout en conservant des relations privilégiées avec la France.

 











Septembre 1960 : Le pays est admis au sein de l'Organisation des Nations unies.

 

 

Il intègre ensuite l'Organisation de l'unité africaine.

 




 




 

 

  • 1975 – Après trois ans d’instabilité politique, Didier Ratsiraka prend le contrôle et établit un Etat quasi-marxiste en nationalisant les institutions, en lançant des réformes sociales et économiques, et en cultivant des relations avec des Etats communistes. 




  • L’économie entame un déclin soutenu qui durera jusqu’aux années 1990

 








 

 

  • 1991 – Après un effondrement économique, les Malgaches descendent dans les rues et demandent un nouveau gouvernement

 





 

 

 

  • 1993 – Ratsiraka est évincé et remplacé par Albert Zafy qui gagne des élections démocratiques et forme la Troisième République.  




  • Zafy s’attire des ennuis en enfreignant continuellement la constitution et est empêché par l’Assemblée Nationale.

 

 

 




 

  • 1997 – Ratsiraka est réélu dans ses fonctions et réussit à restaurer quelques-uns de ses pouvoirs dictatoriaux.

 

 





 

 

  • 2001 – Marc Ravalomanana, maire de Tana, est élu Président avec 52 % des voix. 




  • Ratsiraka refuse d’accepter le résultat et un snafu politique s’ensuit. Ratsiraka installe un gouvernement rival dans sa ville natale de Toamasina et ses supporters établissent un siège sur Antananarivo, bloquant les routes et dynamitant les ponts.  




  • La population de Tana a énormément souffert. 




  • Les prix des aliments et produits de première nécessité grimpèrent, des milliers d’emplois ont été perdus, les affaires s’effondrèrent, les pauvres souffrirent de la faim.  




  • Après un procès, un recompte surveillé réaffirme que Ravalomanana était en fait le vainqueur, l’armée prête son appui et d’autres nations reconnurent le gouvernement du président élu.  




  • Ratsiraka s’envole en exil en France en juillet 2002.













  • 17 Mars 2009 - Andry Rajoelina succède à Marc Ravalomanana.




  • Il est élu Président de la République Malgache.













http://mesracinesdemadagascar.boosterblog.com



xx

 
xx


xxTrafic Booster xx
 

 

xxxx

xx

 

Découvrez la playlist Ma musique preferee avec Richard Clayderman
xx


xx

hotel xxxx
hotel xx         
  

      xx              

hotel xx
location
xx

 


Afficher la suite de cette page






Créé avec Créer un site
Créer un site