XXXX
xxxx

xx

 
xx

 

 

L'Histoire de Madagascar :

 



 

 xxxx

  
 



 

Histoire des drapeaux des Rois et des Reines de Madagascar :




 

 

C'est sous le roi ANDRIANAMPOINIMERINA que quelques traitants Européens, venus commercer en Imerina, firent connaître leurs drapeaux.

 

 
 

Désigné du vivant de son père comme Prince Héritier, le futur RADAMA 1er se faisait accompagner dans ses déplacements par deux étendards :

 



 

- L'un, blanc appelé "Mahazovola" (qui donne de l'argent), était la couleur de l'idole ou sampy royal kelimalaza.

 





 

- L'autre, rouge "Mahazotany" (qui donne du terrain), était la couleur du sampy royal Manjakatsiroa.

 


 

 

Lorsque RADAMA 1er accéda au trône en 1810, à la mort de son père, il réunit les deux couleurs des idoles pré-citées, en bandes horizontales ; avec le blanc en partie supérieure et le rouge en inférieure. 

 




 

Mais d'autres drapeaux ont été également utilisées.

 

 








 

 

 

Le drapeau de RADAMA 1er:




 

Concernant les drapeaux de RADAMA 1er, signalons que lors de son expédition du Boina en  1824, lorsque le souverain Merina prit possession de Majunga ; il plaça son cousin RAMANETAKA, avec l'ordre de hisser un drapeau blanc, avec les sigles RR (RADAMA REX) surmontée d'une étoile rouge.

 

 

 








 

 

Le drapeau des souverains Merina :

 


 

Par la suite, tous les souverains Merina de Ranavalona 1er à Ranavalona 3 ; en passant par Radama 2, Rasoherina et Ranavalona 2 ; conservèrent les couleurs rouge et blanc, disposées de différentes façons, mais toujours frappées des lettres RM (RasoheriManjaka - RanavaloManjaka) et surmontées de la couronne royale.

 







 

Lorsque le corps expéditionnaire français commandé par le Général Duchesne avança sur Antananarivo en 1895 ; il prit position à Ambohidepona le 29 Septembre 1895, après la sanglante bataille d'Andriba.

 


 


 

Tandis qu'un conseil se tenait au Rova autour de la reine Ranavalona 3 et de Rainilaiarivony, une bombe fut lançée sur le Palais et en éventra la toiture.

 






 

Dans l'affolement général, on déchira la partie en blanc du drapeau royal pour être hissé sur le palais en signe de réddition.

 





 

C'était le 30 Septembre 1895.

 

 

 

Après avoir hésité sur le statut politique à instaurer à Madagascar, les Français n'ont pas tout de suite destitué la Reine Ranavalona III.






 

 

Elle fut maintenue sur le trône, mais ce fut le drapeau Français qui fut adopté (bleu-blanc-rouge) ; avec toutefois les initiales RM surmontées de la couronne royale sur la partie en blanc du drapeau : maigre concession à la monarchie moribonde...

 






 

Ce fut Galliéni, nouveau Gouverneur Général de la Colonie qui donna le coup de grâce.

 



 

 

A l'aube du 28 Février 1897, Ranavalona III détrônée ; dût partir en exil à la Réunion, avant de finir ses jours en Algérie. 

 





 

Peu après le départ de la dernière Reine de Madagascar, Galliéni fit enlever le grand aigle de bronze surmontant le toit du Palais et le remplaça par le drapeau tricolore français signifiant à la population Malgache de la Capitale ; incrédule et abasourdie que désormais : "la République Française est l'unique souveraine à Madagascar".

 





 

Une page de l'histoire de la Grande Ile était tournée....

 

 












 

 

 Le drapeau Malgache actuel :

 


 

 

 


 





Le drapeau malgache a trois couleurs (rouge, blanc, vert) qui renvoient toutes à un symbole.

 




 

Le rouge symbolise la souveraineté, la force de l’Etat malgache.

 




 

Le blanc, lui, renvoie à la pureté de cœur et à la loyauté des Malgaches alors que le vert est synonyme d’agriculture, de biodiversité (l’Ile renferme des plantes et des essences qu’on ne retrouve nulle part ailleurs), mais aussi d’espoir.

 





 

A noter que malgré une pauvreté ambiante, les malgaches sont prévoyants et honnêtes.

 





 

L’emblème du pays est composé d’un bœuf pour signifier l’importance de cet animal pour les Malgaches, d’une rizière (le riz est l’aliment national) de six petites barres représentant les six provinces du pays, d’épis de blé et du "Ravenala Madagascarincia" ou arbre du voyageur qu’on ne trouve qu’à Madagascar.

 





 

Cet arbre du voyageur est également l’emblème d’Air Madagascar.

 




 

La devise du pays est "patrie, progrès, fierté".









 

 

 

 

 Voici l'emblème de Madagascar :

 










 






 

Histoire d'un missionnaire Français (1933-1990)  ayant vécu à Madagascar :

 

 

 

 

 

 

Les Mémoires de Monseigneur Sartre déroulent aux yeux du lecteur un itinéraire exceptionnel d'un missionnaire intégral.

 


 





 

 

XXTrafic Booster xx
 

 

xxxx

xx

 

Découvrez la playlist Ma musique preferee avec Richard Clayderman
xx


xx

hotel xxxx
hotel xx         
  

      xx              

hotel xx
location
XX

 


Afficher la suite de cette page






Créé avec Créer un site
Créer un site